Ministre de l’Education

Joëlle Milquet

En Belgique, l’école concerne tous les mineurs en âge d’obligation scolaire, domiciliés ou résidant sur le territoire belge. Le mineur est soumis à l’obligation scolaire pendant une période de douze années commençant avec l’année scolaire qui prend cours dans l’année où il atteint l’âge de six ans et se terminant à la fin de l’année scolaire, dans l’année au cours de laquelle il atteint l’âge de dix-huit ans.

Le respect de l’obligation scolaire incombe aux personnes qui exercent l’autorité parentale sur le mineur. L’enseignement obligatoire comprend d’une part l’enseignement fondamental, à savoir l’enseignement maternel et l’enseignement primaire, et d’autre part l’enseignement secondaire.

Les objectifs généraux de l’enseignement obligatoire en Fédération Wallonie-Bruxelles sont :

  • Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves
  • Amener tous les élèves à s’approprier des savoirs et à acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle
  • Préparer tous les élèves à êtres des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures
  • Assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale

L’enseignement obligatoire représente aujourd’hui en Fédération Wallonie-Bruxelles 868.000 élèves dans l’enseignement ordinaire, 32.000 élèves dans l’enseignement spécialisé et 76.000 enseignants. 

Parallèlement…

L’Enseignement Secondaire Artistique à Horaire Réduit (L’ESAHR) concerne près de 100.000 élèves en Fédération Wallonie-Bruxelles. Cet enseignement poursuit trois finalités :

  • Concourir à l’épanouissement des élèves en promouvant une culture artistique par l’apprentissage des divers langages et pratiques artistiques ;
  • Donner aux élèves les moyens et formations leur permettant d’atteindre l’autonomie artistique suscitant une faculté créatrice personnelle ;
  • Offrir un enseignement préparant des élèves à rencontrer les exigences requises pour accéder à l’enseignement supérieur artistique.

L’ESAHR compte 112 établissements en Fédération Wallonie-Bruxelles. Connus habituellement sous l’appellation « académie de musique, danse, et arts de la parole et du théâtre » ou « académie des beaux-arts », ces établissements proposent des cours se rattachant aux quatre domaines suivants :

  • Domaine de la musique
  • Domaine de la danse
  • Domaine des arts de la parole et du théâtre
  • Domaine des arts plastiques, visuels et de l’espace

Toute mon actualité