Pacte citoyen: Joëlle Milquet propose une stratégie et une mobilisation nationale de lutte contre les racismes et populismes

jm-pacte-la-libre

Joëlle Milquet organise une journée de mobilisation collective pour une citoyenneté plurielle au Théâtre Le Public à Bruxelles le dimanche 29 janvier. Pour organiser une réponse à la montée des racismes, des populismes et autres extrémismes.

«Je n’ai jamais vécu une situation aussi grave, de tels déferlements de haine dans une logique de rejet de l’autre», explique Joëlle Milquet. «Le plus souvent, face au populisme qui monte, il y a surtout un grand silence et une grande lâcheté. On manque d’une stratégie forte.»
Joëlle Milquet poursuit: «on est de toute façon dans des sociétés mixtes et mixées. Il faut oser dire aux gens: la diversité, elle est là et maintenant, il faut la réussir. L’identité, c’est avant tout le projet collectif de la communauté dans laquelle on vit, quelles que soit nos origines, notre religion, la couleur de notre peau, la langue que l’on parle.»

Quelles sont les valeurs qui nous rassemblent et comment définir ces valeurs, non négociables et fondamentales de cette identité collective?
«Il faut impliquer beaucoup plus le citoyen dans cette construction pour déterminer à partir de quel moment commence l’espace de liberté individuel pour vivre sa religion, sa conviction philosophique, sa particularité, sa langue, le cas échéant, sa double appartenance…»
Pour aboutir à ce pacte, une piste serait de mettre sur pied un groupe de pilotage collectif avec des citoyens d’âges, de milieux sociaux et de convictions différents.

A lire dans La Libre de ce lundi.