L’école devient « amie » avec facebook : article dans « Le Soir »

Joëlle Milquet (CDH) explique au journal «Le Soir» l’intérêt de l’apprentissage scolaire à travers les réseaux sociaux.
Elle publie aussi un «bon usage».

Article de Valentine ANTOINE dans « Le Soir » du 6 octobre 2015.

Enseigner à coup de «like» et «tweet»? Quand même pas. Toutefois, la prochaine étape de la ministre de l’Éducation vise bien à rassembler apprentissage scolaire et réseaux sociaux.

En effet, dans le cadre du Pacte pour un enseignement d’excellence, Joëlle Milquet (CDH) était bien décidée à prendre la tangente numérique et à sensibiliser les acteurs de l’école à en faire de même. «Il y a des faiblesses qui persistent au sein de l’enseignement, et un grand retard en ce qui concerne le numérique, en Fédération Wallonie-Bruxelles» , déclare-t-elle au Soir .

Après avoir dévoilé les différentes facettes de son plan digital à la rentrée scolaire, Joëlle Milquet nous a confié qu’elle s’attelle désormais à ce qu’elle nomme «la conquête des réseaux sociaux dans l’enseignement» , c’est-à-dire le projet d’accorder une place de choix aux réseaux sociaux dans les salles de cours. Mais un tel plan a besoin d’être balisé; pour cela, la ministre vient de publier un guide de «conseils à l’intention des enseignants et directions pour qu’ils puissent mieux appréhender et encadrer leurs usages professionnels des réseaux sociaux».

Facebook, Twitter, Instagram et autres plateformes interactives sociales font partie intégrante de notre quotidien et «présentent des atouts certains, des plus-values pédagogiques» , précise-t-elle. Pour rendre compte aux principaux intéressés de cette nouvelle stratégie, une circulaire a été envoyée ce mardi aux établissements scolaires. Objectif: sensibiliser les directeurs et enseignants à l’utilisation éducative des réseaux sociaux.

Mais concrètement, comment peut-on utiliser ces sites comme outils pédagogiques? La Cellule Projets TICE (technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement) de la plateforme «enseignement.be» propose quelques exemples de projets que les professeurs peuvent construire: organiser des apprentissages en expression écrite autour de la création de messages sur Twitter, inviter les élèves à partager leurs lectures en créant sur Facebook des comptes de personnages fictifs, ou encore créer une galerie de peintures d’un courant précis sur Pinterest.

Par ailleurs, aborder les réseaux sociaux en classe constituerait une manière d’éduquer les élèves et de les conscientiser à l’utilisation de ceux-ci.

Toutefois, il ne s’agit pas que de sensibiliser les élèves. Le guide du «bon sens du numérique» qui va de pair avec le projet vise surtout, et en premier lieu, les enseignants. D’un côté, il s’agit de les informer sur ce qu’il importe de faire lorsqu’on se lance dans un projet éducatif à partir de réseaux sociaux: prévenir la direction et les parents, consulter les conditions d’utilisation liées au site ou encore construire une charte d’utilisation des réseaux sociaux avec les élèves.

>> Lire l’article complet sur le site du Soir